Le but de l'association L'Autre est d'accueillir et loger de façon temporaire des personnes ou des familles en difficulté et les accompagner vers une réinsertion sociale et si possible professionnelle. 

 Un autre dit la ressemblance,   L'autre dit la différence ... Y a-t-il dans notre langage un mot qui comme celui-ci puisse à la fois exprimer et contenir ressemblance et différence ? S'il s'est imposé en son temps comme nom générique de nos associations dont l'objet est l'accueil, c'est parce qu'il est l'expression et le symbole de cette ouverture vers laquelle nous tendons et de laquelle nous faisons notre but. 

"Face à l'urgence, la vocation de L'Autre est de créer de l'humain, en refusant ce qui détruit l'espoir. Tendre une main, proposer un appui dynamique et valorisant, ouvrir un chemin d'autonomie pour des femmes, des hommes, des enfants qui ont tout perdu, jusqu'à la conscience de leur dignité, telle est l'orientation de nos associations qui ne sont pas là pour comprendre la misère mais pour la combattre d'abord. 

Ce combat, nous le menons en proposant, avec une part de nous-mêmes, un toit, un gîte, un abri à ces cabossés de l'existence, à ces hommes et ces femmes qui ont froid dans leur vie. Nous ne voulons pas pour eux d'un logement qui sépare, ni d'un logement qui focalise la pauvreté et entretient l'exclusion, mais d'un refuge qui, dans le respect, la décence et la liberté, restitue la confiance et redonne goût à la vie.

Ces quelques années passées nous ont appris la dédramatisation des différences. Elles nous ont appris à grandir ensemble dans la conscience de ces vies indispensables à nos vies ; elles nous ont appris qu'en se rapprochant de l'Autre, on se rapproche de soi ; elles nous ont appris que notre participation mensuelle est pour la plupart d'entre nous, un prétexte, un droit d'entrée à la rencontre de l'Autre, une manière de donner de ce que l'on a pour apprendre à donner ce que l'on est.

Ces pas, cet apprentissage d'humanité, nous les avons faits et nous les faisons dans une authentique relation à l'Autre, pris tel qu'il est" 

Claude Blanc, membre fondateur des associations L'Autre